Archives de la catégorie ‘Les Qué-Qués parisiens’

Je reprends la plume de mon blog après avoir passé ces derniers jours au pays Monégasque. Avec ses 2 km2 de superficie, cette principauté n’a guère conquis mon cœur.

Bien contente de retrouver mon Paris qui semble avoir pris des couleurs avec l’arrivée des beaux jours.

Fini les Porsches, Maseratis et « bimbos siliconées » à l’affut de l’homme fortuné. Retour à un monde un peu plus réel au sein de la capitale! les Smarts se décapotent, les vélibs se multiplient  et « les Qué-Qués » sont de sortis.

Je m’adresse alors à mon acolyte de blogueur du Nord Piccalilly Circus, avec qui je me suis aperçue suite à mon post sur le « Quai Quai », que notre conception du terme « Qué-Qué »différait.

Intéressant, le « Qué-Qué » du Nord serait-il différent du notre? Ou est ce moi qui n’est pas la bonne définition du Qué-Qué?

Alors cher Piccalilly, je t’offre en exclusivité ma définition du  « Qué-Qué » parisien:

Le « Qué-Qué » parisien a une haute estime de lui même, il a tendance à croire que le monde s’arrêterait de tourner sans lui. Il est frimeur et ne manque pas de dégainer sa paire de Ray Ban ou carte bancaire à la moindre occasion. Il est dragueur et fréquente les endroits branchés de la capitale. Il dépense son argent inutilement dans des besoins accessoires, qui lui donne selon lui de l’importance… Il a besoin de reconnaissance et aime se faire remarquer. Il s’imagine en sex-symbol et est looké à la mode du jour avec son pantalon moulant, dans lequel il roule des mécaniques. Un brin BCBG, il court à Deauville au moindre rayon de soleil. Il rit très fort et aime que les regards féminins se tournent sur lui.  Et pour garder la forme … son secret… changer de partenaire le plus souvent possible ! Ses chaussures et sa montre sont ses accessoires fétiches signe de sa virilité, qui peuvent même et si il a les moyens s’accorder à sa voiture dernier cri!

Pour connaître la définition du « Qué-Qué » du Nord par Piccalilly Circus: http://bieresetchicons.wordpress.com/

Malgré toutes ses qualités, les « Qué-Qués » parisiens appartiennent à Paris comme le Colisée appartient à Rome et croyez moi ou non mais Paris sans ses « Qué-qués », ce serait beaucoup moins drôle.

Et me direz vous, si il y a les « Qué-Qués », n’oublions pas celles qui font tout autant parler d’elles dans Paris; Les Minettes parisiennes.

Et la minette du Nord? Alors à quoi ressemble-t-elle? Affaire à suivre…

Qué Qué

Publicités